Saint Martin Ier, Pape & Martyr.

Martin né à Tuderte en Ombrie, s’efforça dès les premiers temps de son pontificat, par ses lettres et ses légats, de ramener d’une funeste hérésie à la vérité de la foi catholique le Patriarche de Constantinople Paul qui, soutenu par l'empereur hérétique Constance, en était venu à cet excès de folie de reléguer en diverses îles les légats du Saint-Siège.

Indigné de ce crime, le Pape réunit à Rome un concile de cent cinq évêques et le condamna.

Ce fut le motif pour lequel Constance envoya en Italie l’exarque Olympius avec mission de tuer ou de lui ramener le Pontife Martin.

Olympius, arrivé à Rome, ordonna donc à un licteur de tuer le Pape, tandis qu’il célébrerait la messe solennelle dans la Basilique de Sainte-Marie-de-la-Crèche, ce qu’ayant essayé de faire, le licteur devint tout à coup aveugle.

À dater de cette époque, de nombreux malheurs fondirent sur l’empereur Constance, mais sans le rendre meilleur puisqu’il envoya à Rome Théodore Calliopas, avec ordre de faire prisonnier le Pontife.

Celui-ci prit Martin par surprise et le conduisit à Constantinople.

On l’exila en Chersonèse. C’est là qu’épuisé par ses souffrances pour la foi catholique, il quitta cette vie, le seize des Calendes d’Octobre, célèbre par ses miracles.

Son corps fut, dans la suite, rapporté à Rome et enseveli dans l’Église qu’on dédia aux Saints Silvestre et Martin.

Il gouverna l’Église six ans, un mois et vingt-six jours.

Il présida deux ordinations en Décembre où il créa onze prêtres, cinq diacres et trente-trois évêques de divers diocèses. ❏

Représentation de la vision de Sᵗ Jean — la Jérusalem céleste.

Numéro 35

Samedi 10 novembre

Sᵗ André Avellini

— ASQC
Concorde sacerdotale & augustinienne

— S'abonner
pour vous abonner aux Chroniques ecclésiastiques cliquez ici.

— Visitez notre site
Retrouvez tous les articles des Chroniques sur le site http://asconcordia.eu

— Nous contacter
La fin de cette publication étant l'édification et l'instruction du peuple chrétien, nous serions heureux de recevoir vos questions, auxquelles nous tâcherons de répondre en de raisonnables délais et au mieux de nos capacités.
Adressez-nous vos questions en cliquant ici.

— Faire connaître
N'hésitez pas à faire connaître à votre entourage les Chroniques ecclésiastiques.

— Se désabonner
Si vous ne souhaitez plus recevoir les Chroniques ecclésiastiques, veuillez nous le signifier en cliquant ici.