Chroniques ecclésiastiques | Numéro 15 | Samedi 2 juin 2018

Des trois sortes de pains
en usage dans l'Église



D'après Mgr Guillaume Durand, Rational des divins Offices :

Nous trouvons que l’Église, dès le commencement, avait trois sortes de pains, quoique très-différents. Le premier, celui de l’eucharistie ; le second, celui des agapes ; le troisième, celui des eulogies. Le premier est le sacrement de l’autel.

Les agapes étaient les soupers que les chrétiens faisaient, dans l’Église primitive, en mémoire de la dernière cène que le Sauveur avait faite avec ses apôtres lorsqu’il institua le Saint Sacrement. Elles se faisaient dans les églises après la sainte communion, et s’appelaient ainsi, parce que c’était comme des festins d’amour, de charité et de dilection, le mot ἀγάπη, agape, signifiant tout cela.

La dernière Cène, de Duccio, XIVᵉ siècle.

Les riches fournissaient à la dépense et y conviaient les pauvres ; mais l’abus, qui commença de s’y glisser dès le temps de saint Paul, comme on voit en sa première Épître aux Corinthiens, obligea les prélats à les interdire, premièrement dans l’église, et puis ailleurs.

Le troisième pain sont les eulogies, desquelles les saints Pères et les Conciles ont si souvent parlé. Il est vrai que ce mot a été quelquefois employé pour signifier la divine eucharistie, qui est en effet le pain de bénédiction donné et distribué avec bénédiction, la source de toute bénédiction ; mais communément en l’Église ce mot a été pris pour le simple pain bénit, qui est une des choses sacramentales, lequel a une vertu sanctificative qu’il prend de sa bénédiction.

S'abonner

Pour vous abonner aux Chroniques ecclésiastiques cliquer ici.

Visitez notre site

Retrouvez tous les articles de Savonarola.ovh ainsi que toutes les Chroniques ecclésiastiques.

accueil
doc. liturgique
episcopi vagantes

Savonarola

Nous contacter

La fin de cette publication étant l'édification et l'instruction du peuple chrétien, nous serions heureux de recevoir vos questions, auxquelles nous tâcherons de répondre en de raisonnables délais et au mieux de nos capacités. Adressez-nous vos questions en cliquant ici.

 

Faire connaître

N'hésitez pas à faire connaître à votre entourage les Chroniques ecclésiastiques.

 

Dons

Les Choniques ecclésiastiques sont une publication gratuite et libre. Cependant, vos dons sont bienvenus.
Merci de les adresser en cliquant ici.

 

Se désabonner

Si vous ne souhaitez plus recevoir les Chroniques ecclésiastiques, veuillez nous le signifier en cliquant ici.

Abbé F. D. Grassigli.